“J’ai effectué mon stage de découverte au sein d’une association parentale fondée par “des parents qui croyaient en la capacité d’apprentissage de leurs enfants” en 1966. Dans cette dynamique, l’association a développé différentes réponses afin de considérer les besoins d’hébergement des travailleurs des CAT, Centre d’Aide par le Travail, devenus ESAT, Etablissement et Services d’Aide par le Travail, ensuite), des adolescents en situation de handicap, de compenser la carence en milieu de travail protégé et de soutenir l’autonomie des adultes handicapés.
A ce jour, cette association, accompagne 425 résidents avec le concours de 200 professionnels. Ces activités sont réalisées sur plusieurs sites répartis sur 3 agglomérations ainsi qu’en milieu de vie ordinaire. L’association gère 2 IME (Institut Médico-éducatif), 2 foyers d’hébergement incluant des foyers de vie, un foyer de vie, un foyer d’accueil de jour, un Etablissement et service d’aide par le travail et un SAVS (Service d’Aide à la Vie Sociale).
Ce stage m’a permis de découvrir différentes modalités d’accompagnement des personnes en situation de handicap concernant tant l’hébergement que l’inclusion professionnelle. J’ai pu partager le quotidien de deux directeurs d’établissement et des personnes accompagnées. Un vécu indispensable pour l’exercice du métier de Directeur d’Etablissement Sanitaire, Social et Médico-social. “

Ludovic Mischler, Promotion 2018-2019 Amartya Sen

 

“J’ai effectué mon stage de découverte au sein de la direction d’un complexe de 3 établissements dans le champ du handicap (IME, ESAT, UAT). Je retiens, entre autres, que la place du directeur prend tout son sens dans l’élaboration et la mise en œuvre du projet d’établissement. En partant de missions précises déterminées dans l’agrément et en fonction de l’évolution des besoins des publics accueillis et des réglementations, son rôle serait, de manière prospective ou non, de penser, concerter, décider et fédérer. A mon sens, cela revient à se demander constamment : Comment s’adapter ? Quelles actions peuvent être développées ? Avec quels moyens humains et financiers ? Qui pourrait piloter l’action ? Comment se positionner face aux instances représentatives du personnel et des usagers ? Comment accompagner le changement ? Quels outils mettre en place pour évaluer, in fine, les actions mises en œuvre ? Etc. En ce sens, le métier de directeur d’établissement me paraît passionnant. Il s’assure du bon fonctionnement de l’établissement, de la qualité de la prise en charge du public ainsi que de la qualité de vie au travail de ses collaborateurs.” 

Céline Malgouires, Promotion 2018-2019 Amartya Sen

 

“Ce stage a vraiment était un terrain de découverte pour moi qui ne connaissais rien au secteur du handicap. J’étais dans une association privée à but non lucratif regroupant un foyer de vie, un foyer d’accueil médicalisé et un service d’aide à la vie sociale. Outre l’observation du fonctionnement administratif de l’association et des activités de soins et d’animation auprès des résidents, j’ai aussi pu me familiariser avec la direction de plusieurs sites géographiquement éloignés, chaque structure ayant son identité particulière. De même, j’ai pu comprendre que l’accompagnement des personnes en situation de handicap est une notion qui s’adapte à chaque individu et qu’avec la médicalisation croissante de ce secteur d’activité, valoriser l’autonomie de la personne et lui proposer, entre autre, des services d’animation variés et adaptés est essentiel pour son épanouissement personnel et son intégration citoyenne.”

Hélène Montcriol, Promotion 2018-2019 Amartya Sen