Le sanitaire

Les D3S peuvent (comme le premier « S » de leur sigle l’indique !) être directeurs d’établissements publics de santé. Ils peuvent être chefs d’établissement dans un certain nombre d’établissements listés par arrêté du ministère chargé de la santé : ce sont généralement, mais pas uniquement, des centres hospitaliers qui jusqu’à la loi « HPST » du 21 juillet 2009 relevaient du régime des « hôpitaux locaux ». Ils ne comportent pas de services de chirurgie, d’obstétrique ou d’hospitalisation sous contrainte. Ces établissements jouent un rôle central dans la santé publique de proximité en offrant notamment des soins de suite et de réadaptation et une activité de médecine dans des territoires autrement peu dotés.

En tant que directeurs adjoints, les directeurs peuvent exercer dans l’ensemble des établissements publics de santé, y compris les centres hospitaliers universitaires et les établissements de santé mentale. Leurs compétences en matière médico-sociale fait qu’ils sont souvent recrutés pour diriger un ou plusieurs établissements médico-sociaux (EHPAD, FAM, etc.) rattachés à un centre hospitalier. Toutefois toutes les directions fonctionnelles (finances, ressources humaines, logistique, etc.) leurs sont également ouvertes.